Adriano Sinivia naît un quatorze février à Venise. Tout jeune, il est déjà très attiré par le monde des arts. Il commence sa quête de l’expression en s’adonnant à la peinture et à la danse. Il obtient à la même époque son baccalauréat du Lycée Artistique National de Venise.

Malgré son amour de la peinture, les arts de la scène le fascinent de plus en plus. Il intègre l’Avogaria où il travaille la Commedia Dell’Arte (avec Giovanni Poli) et c’est avec des personnalités telles que Roberta Garrison et Carolyn Carlson qu’il se perfectionne en danse. Il étudie la scénographie à l’Académie des Beaux-Arts de Venise et parallèlement, il met ses talents d’acteur au service de causes sociales telles que le féminisme, les quartiers défavorisés ou encore les centres psychiatriques. Tout juste diplômé de l’Académie des Beaux-Arts, il quitte sa chère ville natale pour s’inscrire à l’Ecole Nationale du Cirque Annie Fratellini de Paris. L’année suivante, il suit entre autres des cours de théâtre avec Edmond Tamiz et des cours d’escrime avec les Maîtres d’Armes Pierre Lacaze et Edhel Robot dans le cadre du programme de l’Ecole Internationale de Mimodrame de Marcel Marceau. Il en obtient le diplôme en 1981 et devient le partenaire de scène de Marcel Marceau avec qui il part pour une tournée mondiale.

En 1982, la Biennale de Venise lui offre l’opportunité d’écrire et de mettre en scène ses propres spectacles pour la première fois. « Mezz’Ora Di Luna » et  « Una Delle Ultime Sere di Carnovale » sont un franc succès et se produiront à Venise, Naples, puis plus tard à Paris et d’autres villes françaises. Sa carrière d’interprète et de créateur est lancée. Au cours de la même année, il fonde et dirige à Paris une compagnie de recherche théâtrale et de création chorégraphique avec laquelle il produira plusieurs spectacles.

Il se fait remarquer par l’Opéra de Paris qui lui propose de mettre en scène l’une de ses productions.
C’est ainsi qu’à tout juste 29 ans, Adriano Sinivia met en scène « Stradella » de César Franck pour l’Opéra de Paris, le premier Opéra d’une longue lignée… Depuis quelques années, il est invité régulièrement à donner plusieurs stages dans des écoles comme le TNS de Strasbourg, l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Lyon, l’Avogaria de Venise ou encore Stage Entertainment France.

Born in Venice, Adriano Sinivia received his diploma in scenography from the University of Fine Arts in his hometown. Very attracted by the scene and mouvements, he studies « La Commedia dell’Arte » (at Avogaria), and dance (Roberta Garrison, Carolyn Carlson, Mat Mattox…).

After having gained some experiences in the fields of theater and animation, he leaves Venice to subscribe at « Ecole Nationale du Cirque Annie Fratellini » in Paris. In 1981 he obtains his diploma from «  Ecole Internationale de Mimodrame de Marcel Marceau » whose partner he becomes (worl tour). That follows a career as a performer and creator.

In 1982, the Venice Biennale invites him to create « Mezz’ora di Luna » and « Sere Una Delle Ultime di Carnavale », a spectacle freely inspired by the work of Goldoni. During the same year he founds and leads the « Memory Movement Theater » in Paris, which is a group for theatrical research and choreographic creation and which later becomes T2M.

In 1985 the Paris Opera confides the staging of César Franck’s Stradella on him, which is the beginning of a long period of lyrical art stagings: « Les contes d’Hoffmann » at the « Opéra National du Rhin » , Donizetti’s L’elixir d’amore at the « Opéra de St Etienne », Janacek’s Carmen de Bizet and La petite renarde rusée at the « Opéra de Nantes », Les Saltimbanques and L’auberge du cheval blanc at the « Opéra du Capitole de Toulouse », Cherubini’s Il giocatore, Gluck’s l’Ivrogne corrigé, Rossini’s la cambiale di matrimonio at the « Opéra National de Lyon », Verdi’s Falstaff at the « Grand Théâtres de Limoges » and at the « Grand Théâtre de Reims », Monsieur de Pourceaugnac at the « Opéra de Lausanne » ….but also La Périchole, Le Barbier de Séville, Phiphi, Madame l’Archiduc, etc… and not forgetting the Tour Il signor Bruschino by Rossini, which was coproduced by the « Opéra de la Bastille » and the « L’ARCAL » in 1993 and was praised by the criticers.

Parallel to T2M he creates stagings for theater and circus and realises several projects in the field of event managment. He is asked to hold lessons at several schools, like the « TNS » in Strasbourg, the « Atelier Lyrique de l’Opéra de Lyon » the Avogaria in Venice or the Stage Entertainment France.